Psycho-éducation de l'anxiété


Distinguo à faire :


~ Anxiété & Angoisse  (anxiété cognitive vs anxiété somatique)
~ Anxiété & Peur (peur sans objet vs peur avec objet)
~ Anxiété & Stress (anxiété adaptative vs stratégie d'ajustement)
~ Anxiété & Attachement (anxiété réactionnelle vs anxiété d'abandon)

           

L'anxiété  : symptômes réactionnels vs fonction adaptative ?  !


Il faut préciser qu'il existe une anxiété normale (au vertu adaptative) qui ne doit pas être confondue avec l'anxiété excessive.

C'est pourquoi il est possible de décliner l'anxiété tantôt comme un symptôme tantôt comme une fonction adaptative.
En tant que symptôme, elle peut être l'expression d'un trop plein d'anxiété ou d'une anxiété excessive !
En tant que fonction, l'anxiété est comparable à un système d'alarme qui revêt le plus souvent un caractère adaptatif.

La spécificité de l'anxiété adaptative est d'être sensible aux "dangers potentiels".
L'anxiété adaptative tend à surestimer intentionnellement la dangerosité d'une menace afin d'anticiper l'événement.
Sa devise est : Mieux vaut prévenir que guérir.
Si l'individu sur-réagit à la situation au point qu'elle en devienne excessive, on peut parler d'anxiété dysfonctionnelle ou contre-adaptative !

Parfois l'anxiété persiste sans raison apparente, se manifeste sous différentes formes et entrave le fonctionnement de la personne concernée.
L'anxiété est considérée comme anormale quand elle n'est rattachée à aucune cause évidente ou identifiable, quand elle devient chronique et a un retentissement dans la vie du sujet (souffrance subjective, handicap social et professionnel).
Lorsque l'anxiété atteint une intensité telle qu'elle entrave la vie quotidienne du patient, qu'elle échappe au contrôle, nous parlons d'anxiété pathologique.       


Croyances associées au trouble d'anxiété généralisée               

                                                               
* L'intolérance à l'incertitude                                                                               
* Croyances à l'égard des inquiétudes                                                                               
* L'évitement cognitif                                                                               
* L'attitude négative à l'égard des problèmes                                                                               
                                         

L'intolérance à l'incertitude     
         
Le refus de l'incertitude                                                               
L'incertitude donne une mauvaise image de soi                                                               
La frustration liée aux situations ambiguës                                                               
L'incertitude produit un stress                                                               
L'incertitude paralyse l'action     
                                                       
Lien : https://uqo.ca/sites/default/files/fichiers-uqo/anxiete/eii.pdf
                                                               
Croyances à l'égard des inquiétudes     
         
1. S'inquiéter aide à résoudre les problèmes
2. S'inquiéter aide à se motiver
3. S'inquiéter aide l'individu à se prémunir de vivre des émotions difficiles si un événement s'avère négatif
4. S'inquiéter en soi prévient les événements négatifs
5. S'inquiéter est un trait de personnalité positif                                                             
             
Lien : https://uqo.ca/sites/default/files/fichiers-uqo/anxiete/psi-ii.pdf
                               

L'évitement cognitif       
                     
Substitution de pensées
Transformation des images en pensées
Distraction
Évitement des stimuli menaçants
Suppression de pensées

Lien : https://uqo.ca/sites/default/files/fichiers-uqo/anxiete/qec.pdf                     


L'attitude négative à l'égard des problèmes 

Lien : http://www.aftcc.org/sites/default/files/tests/questionnaire_dattitudes_face_aux_problemes_0.pdf

Echelle d'évaluation cognitive (des événements : défi vs menace)

Lien : https://irist.fr/docs/ECE%20compl%c3%a8te.pdf

Echelle de désespoir de Beck

Lien : http://www.lab-epsylon.fr/upload/Inventaire_de_Desespoir_de_Beck__1992_.pdf


Vulnérabilité anxieuse / Cognition anxieuse


o Personnalité anxieuse (prédisposition naturelle)
    ~ anxiété trait ( Spielberger)
    ~ évitement du danger (Cloninger)
    ~ tempérament anxieux (Akiskal)

o Le mode anxieux
  ~ le préoccupé : l'esprit est tourné vers le futur appréhendé négativement ; cela génère du souci.
  ~ l'inquiet : ressent un signal de danger mais n'en connaît pas clairement l'origine ; cela crée une tension interne.
  ~ le craintif : est constamment sur le qui-vive ; cela suscite de l'hypervigilance permanente.

  L'anxiété peut s'exprimer à différents niveaux :
  ~ dimension cognitive : schémas anxieux ; difficultés de concentration et d'attention, troubles de la mémoire.
  ~ dimension émotionnelle : inquiétude, souci, tracas ; retrait affectif, irritabilité, agressivité.
  ~ dimension somatique : céphalée, douleur musculaire, sensations de tension, trouble fonctionnel (digestif, etc.)
  ~ dimension comportemental : inhibition sociale, isolement ; opposition, abus de médicaments ou de toxiques



(Auto)-évaluation de l'anxiété (questionnaire, échelle)


• pôle somatique : attitude, troubles neurovégétatifs, douleurs ;
• pôle relationnel : tension interne, appréhension, difficultés de contact ;
• pôle cognitif : concentration, lassitude, doute-indécision ;
• pôle vigilance : troubles sensoriels, irritabilité, troubles du sommeil.

Psychothérapie du mode anxieux


En première intention

Thérapie cognitive :
  • axée sur les schémas de pensées
  • restructuration cognitive
  • TCC 3ème génération

En deuxième intention

Psychologie positive :
  • psychologie optimale (bien-être psychologique)

En troisième intention
  • psycho-éducation de l'anxiété normale

COPYRIGHT © 2009 - 2019
DI ROSA Raymond

Dernière mise à jour :
Jeudi 27 Déceembre 2018