Inventaire des états émotionnels


Texte référent : PSYCHOLOGIE DES EMOTIONS ET DES SENTIMENTS ; Jacques COSNIER, 2006

http://www.icar.cnrs.fr/pageperso/jcosnier/articles/Emotions_et_sentiments.pdf


Il y a d'un coté les émotions basales ou primaires qui sont généralement des réactions phasiques (la colère, la joie, la peur, etc ainsi que l'émotivité) et les affects qui sont des états toniques (les sentiments, les humeurs, les motivations).

Les émotions de base durent quelques secondes à quelques minutes d'où leur caractère relativement bref contrairement à leurs expériences subjectives (affects) qui tendent à se prolonger avec un certain maintien dans le temps.

Trois composantes forment la classique triade émotionnelle qui caractérise chaque émotion.
~ les  éprouvés subjectifs (affects)
~ les expressions comportementales
~ les manifestations physiologiques

Entre les émotions physiologiques et les affects psychiques, il y a des états émotionnels intermédiaires : les épisodes émotionnels.

Les "épisodes émotionnels" sont des émotions rémanentes.
Les émotions basales sont temporairement maintenues car soutenues en fonction des circonstances événementielles ou des manifestations sociales  telles que mariage, carnaval, commémorations, compétitions sportives etc…
L'état émotionnel commence souvent dans l'anticipation de l'événement, subit son apogée durant l'événement et persiste un temps plus ou moins long.
La rumination mentale est une autre forme d'émotion rémanente ;  il y a un mouvement intrusif de pensées, images mentales ou souvenirs liés à un événement émotionnel passé.

Les "humeurs" sont des états affectifs.
Elles constituent une sorte d'arrière plan plus ou moins durable, imprégnant positivement/négativement notre vision, attitude ou comportement au quotidien.
Les "affects" ou éprouvés affectifs sont les faces subjectives des états précédents. (ex : l'appréhension, l'euphorie, l'irritation),

Les "Affects" : sont des éprouvés affectifs.
Ils sont les faces subjectives des états émotionnels qui concernent aussi bien les émotions basales que les sentiments.
Le sentiment se construit dans la durée tandis que l'affect est vécu de façon ponctuelle dans l'instant.

Les "sentiments" sont des attitudes émotionnelles.
Ils se distinguent des épisodes émotionnels par leurs causes plus complexes, par leur durée plus longue ("tonique"), et leur intensité plus basse.
Une fixation affective explique leur caractère persistant.
Les sentiments excessifs constituent les "passions".

Emotionaly Focused Therapy


L'Emotionally Focused Therapy (EFT) est une approche thérapeutique structurée et brève.
L'EFT a été formulée dès le début des années 1980 par Susan Johnson et Leslie Greenberg.

Elle peut être une extension à la thérapie de couple lorsque le couple demeure en crise profonde ou sévère.
De façon globale, l'approche vise la transformation et la restructuration de la dynamique inter-relationnelle.
Le psychologue joue un rôle d'expert-conseil en matière de dynamique inter-relationnelle.

Issue principalement des traditions humanistes, elle intègre les perspectives expérientielles, systémiques et interactionnelles ainsi que la théorie de l'attachement :
~ expérientielle en exploration de façon assez détaillée le vécu émotif de chaque partenaire
~ systémique car elle considère que les troubles (surtout la logique de crise) obéissent à une causalité circulaire et non pas linéaire
~ interactionnelle notamment en matière de dialogue intersubjectif et de communication affective
~ attachement en proposant une perspective sur l'amour adulte (attachement amoureux)

Dans la perspective EFT, la détresse conjugale se trouve entretenue par une dynamique imprégnée d'émotions négatives dominantes.
Ces affects négatives sont la cause d'une dynamique interactionnelle rigide et contraignante.
Cette dynamique interactionnelle empêche l'engagement émotionnel sécurisant.

Le but principal de la thérapie EFT est de créer une nouvelle dynamique inter-relationnelle caractérisée par des liens de type sécurisant.
Cette dynamique agira comme antidote au cycle négatif et elle redéfinira la dynamique inter-relationnelle.

Des nouvelles interactions caractérisent la dynamique et arrivent à remplacer les anciennes dynamiques (dysfonctionnelles) de poursuite-retrait et/ou critique-défense.
Ces nouvelles interactions (fonctionnelles) se renforcent jusqu'à devenir permanentes.

La place des émotions

Les émotions notamment les affects négatifs comme le ressentiment ou la colère peuvent à terme entraver le bon fonctionnement des comportements d'attachement secure au sein de la dynamique inter-relationnelle.
Il faut savoir que les émotion "interfèrent" en bien et en mal sur notre perception du monde.
Lorsqu'on s'exprime au sein du couple, l'émotion se transmet dans notre communication à l'autre et influence nos actions et réactions et ainsi que celles d'autrui.

On distingue, en EFT, deux niveaux d'émotion : émotions primaire ou basique (émotions physiologiques) et émotions secondaires ou phasiques (affects subjectifs).
Dans un couple piégé dans une dynamique émotionnelle négative, on retrouve au niveau secondaire les émotions comme les émotions plus " agressives " de critique et de reproches d'un conjoint envers son partenaire qui, à son tour, n'hésite pas à exprimer son exaspération et sa colère devant son insatisfaction constante.

Au niveau primaire se trouvent les émotions non avouées ou inexprimées et dites plus " vulnérables ", telles que la solitude et le sentiment d'abandon d'un partenaire, ainsi que le découragement de son conjoint.
Pour déconstruire les émotions négatives (comme la colère),  le psychologue va privilégier les réponses à forte teneur émotionnelle en accentuant leur intensité et leur étendue pour en faire ressortir le coté latent jusque là non exprimé (telles les émotions de niveau primaire de peur et d'impuissance).
Il est difficile de susciter de nouveaux pas constructifs dans la danse inter-relationnelle sans avoir "purger" les émotions négatives primaires (comme la peur ou la colère) et secondaires (la rancoeur ou l'agressivité).
C'est pourquoi le psychologue privilégie l'expression émotive afin de permette aux partenaires de se sortir de l'impasse inter-relationnelle dans laquelle ils se trouvent piégés émotionnellement.
C'est par l'expression émotive des affects négatifs que les partenaires arrivent à changer et à élargir leur répertoire de réponses

En résumé

La clé de la transformation de la dynamique inter-relationnelle ne se trouve donc pas dans une réflexion sur l'historique du couple, ni dans la catharsis, ni dans la négociation.
Elle se révèle plutôt au fil de la création, dans le contexte présent de nouvelles expériences émotionnelles marquées par des interactions qui favorisent un attachement sécurisant.

Dans la thérapie de couple centrée sur les affects, c'est la dynamique inter-relationnelle proprement dite qui est quasiment privilégiée.

Lien internet : http://www.eft-sr.ch/wp-content/uploads/2010/01/Chapitre-5.pdf


COPYRIGHT © 2009 - 2019
DI ROSA Raymond

Dernière mise à jour :
Jeudi 27 Déceembre 2018