PSYCHOLOGUE METZ
CABINET DE PSYCHOLOGIE METZ-SABLON
PSYCHOLOGUE METZ 
   

Guidance sentimentale 


  La guidance sentimentale offre un soutien psychologique pour toute personne en situation de détresse psychologique en lien
  avec une rupture affective/sentimentale.
  Il s'agit également de clarifier son esprit par rapport aux inquiétudes, contrariétés, incertitudes, etc. qui sont inhérentes à la rupture
  et spécifiques à la vie sentimentale et affective.

  Un travail de clarification sur la situation de rupture sentimentale et de post-rupture relationnelle sera à l'ordre du jour..
  Différents points pourront être abordés à la demande du psychologue et/ou de la personne.


  La guidance sentimentale est préconisée lorsque une personne se retrouve dans une dynamique amoureuse
  devenue dysfonctionnelle et dont les causes (généralement subtiles) lui échappent !

  Le principe de la guidance sentimentale est d'apporter un éclairage psychologique sur les rouages sentimentaux et affectifs
  qui participent de près comme de loin à la dynamique amoureuse.

  L'intérêt de la guidance sentimentale est de "dégripper" les rouages affectifs/sentimentaux afin de relancer la dynamique
  relationnelle amoureuse et de retrouver ainsi toute son envergure fonctionnelle.

  La guidance sentimentale se préoccupe aussi des ruptures sentimentales récentes, des échecs amoureux passés
  ainsi que de la vie amoureuse conjugale.


  Dans le cas d'une relation nouvelle

  Il est souhaitable de demander une guidance sentimentale pour toute relation récente de quelques mois !
  C'est une démarche préventive afin de vérifier que la nouvelle relation commence sur de bonne base, ce qui n'est pas
  toujours le cas !
  C'est pourquoi solliciter une guidance sentimentale permet de savoir si la relation est potentiellement viable
  ou déjà problématique !

  Ainsi, la guidance sentimentale permettra :
  ~ d'anticiper de potentiels dysfonctionnalités relationnelles et éventuellement de les corriger.
  ~ de dissiper rapidement toutes formes de quiproquos (qui seront soient salutaires à la relation, soit lui occasionneront du tort)
  ~ d'éviter de brûler des étapes


Débriefing


* Le manque de maturité personnelle de l'un des partenaires :
  • immaturité psychologique : manque de confiance en soi ; tempérament anxieux/angoissé ; attitude puérile/infantile
  • immaturité affective : jalousie et possessivité ; mensonge défensif ; infidélité ; violence verbale
  • immaturité émotionnelle : agressivité, irritabilité, hostilité ; comportement violents/brutalité ; comportement addictif

* une communication dysfonctionnelle :
  • le tempérament affectif opposé au tempérament analytique ; le risque de malentendus ou de quiproquos est fréquent !
  • la vision du "couple" opposée à celle du "binôme" ; cette divergence de vision occasionne de sérieux désaccords majeurs.
  • style d'attachement : anxiété d'abandon/évitement de la proximité (combinaison à l'origine de la logique de crise)
  • la nécessité d'une communication émotionnelle et/ou affective : primordiale pour la femme mais négligeable pour l'homme.

* relation "difficile" à maintenir dans le temps
  • relation passionnelle (qui entrave la communication affective)
  • relation fusionnelle (qui génère l'angoisse de "se perdre" en l'autre)
  • relation exclusive (tout ce qui est périphérique au couple sera perçu comme "intrusif" davantage à tort qu'à raison !)

* Le manque de maturité sexuelle de l'un des partenaires :
  • appétence prononcée pour la pornographie
  • sollicitation sexuelle sur fond de chantage affectif/matériel
  • vie sexuelle non subordonnée à la vie affective


  Pendant la rupture

  • la détresse psychologique (anxiété réactionnelle, angoisse flottante, esprit confus, perte de confiance/estime de soi)
  • la détresse affective (anxiété d'abandon, perte de poids, défaut de concentration impactant la vie professionnelle)
  • la détresse émotionnelle (colère noire, provocations, acting out/dérapage comportemental)


  La post-rupture

  • quelle place donnée à l'ex-partenaire ?
  • la tentation de trouver rapidement quelqu'un d'autre (par peur de se retrouver seul(e) !)
  • le besoin de se retrouver (personnellement) ou de se reconstruire (psychologiquement) qui s'inscrit dans une logique de célibat
  • l'envie plus ou moins passagère de profiter de la vie (provisoirement à contre-sens) avant de se remettre sérieusement
    avec quelqu'un.

Guidance psychologique

           
  La guidance psychologique offre un cadre (un espace de parole & de réflexion) pour exprimer ses interrogations sans crainte
  de se sentir jugé ou d'être remis en cause.
  Elle permet à la personne de parler de ses difficultés présentes, de se questionner sur ce qu'elle éprouve et d'exprimer
  son ressenti.
  Elle est surtout destinée à offrir un appui à toute personne qui, à un moment de sa vie, se retrouve en difficulté psychologique :
  sentiment d'être dans une impasse, de stagner psychologiquement, d'être en surcharge mentale, etc...

  Le psychologue aide le patient à identifier son problème qui jusque là n'était cerné qu'en terme de doutes, de questionnements
  ou d'interrogations.
  Il soutiendra le patient au moyen de l'approbation, de la réassurance, d'une nouvelle façon de voir le problème,
  d'un encouragement à essayer de nouveaux comportements, plus adaptatifs.
  Concrètement, le soutien est d'ordre cognitif (par le conseil, la psycho-éducation, une guidance, etc.) ainsi que de nature
  émotionnelle (un discours porteur, etc.).

  La guidance psychologique privilégie la personne en tant que telle (son vécu, son histoire, sa vision, etc...)
  Chaque personne sera prise en compte dans sa globalité (environnementale et relationnelle) et sa singularité
  (vision de soi, des autres et du monde).

  La guidance psychologique ne doit pas être envisagée comme une psychothérapie car elle ne cherche pas à soulager
  une souffrance psychique et/ou à permettre un recouvrement psychologique.
  La guidance psychologique stimule l'action psychologique en tant qu'ajustement psychologique
  (congruent avec notre personnalité) qui garantit notre fonctionnalité psychologique au quotidien (pragmatisme psychologique).
  Enfin, la guidance peut générer, toute de même, des bénéfices thérapeutiques secondaires (mieux-être, clarification).

  Pour conclure, la guidance psychologique peut prendre différentes formes d'expression selon la sphère de vie impliquée :
  ~ la guidance personnelle
  ~ la guidance sentimentale
  ~ la guidance socio-relationnelle

Guidance personnelle


  Tout l'intérêt d'une guidance personnelle est de savoir comment se positionner psychologiquement (vis-à-vis de soi, des autres,
  d'un événement, d'un contexte ou d'un projet).

  Une errance psychologique est souvent la résultante d'un défaut de positionnement par rapport à une situation quelle qu'elle soit.
  La personne souffre davantage lorsqu'elle est coupée de ses propres expériences ou qu'elle n'a pas pris conscience
  de ses besoins réels.
  Dans tous les cas, il ne peut y avoir de clarté psychologique sans prise de position en soi !
  C'est pourquoi la guidance personnelle offre à quiconque la possibilité d'entreprendre un travail de clarification psychologique.

  La guidance personnelle s'exerce en se référant aux principes fondamentaux du Counseling
  (aide à la personne, approche humaniste).
  Elle permet un accompagnement pour toute personne qui sollicite une aide ou un soutien psychologique
  selon trois cas de figures :

  o Aide à la prise de décision
  o Aide à la résolution de problème
  o Aide au changement

  De façon plus spécifique, la guidance personnelle apporte un éclairage pour toute personne qui :

  * est en demande de positionnement (par rapport à un projet qui va engager la personne)
  * envisage à terme un changement (d'attitude, de comportement, de perspective)
  * recherche une aide à la prise de décision (actuellement engagé(e) dans une logique de résolution de problème)

Counseling

  Dans la culture anglo-saxonne, le terme de counseling désigne un ensemble de pratiques qui consistent à orienter, aider,
  informer, soutenir, traiter.
  Le counseling se définit comme suit : " une relation dans laquelle une personne tente d'aider une autre à comprendre
  et à résoudre des problèmes auxquels elle doit faire face. "

  L'objectif est d'aider la personne à développer et à consolider ses capacités personnelles à affronter les épreuves de la vie
  et à l'encourager à vivre selon ses propres critères et valeurs, en l'incitant à acquérir une compréhension claire des valeurs
  et idéaux sur lesquels elle se fonde pour être et agir.

  Le but étant de favoriser la rencontre du sujet avec lui-même, lui permettant alors d'acquérir une compréhension plus fine
  et subtile de lui-même (suffisamment  pour amorcer un changement).
  Cela exige que la personne se confronte à elle-même et c'est le rôle du psychologue de l'inviter à le faire.
  Ici, le processus de counseling consiste à explorer avec le sujet sa propre dynamique existentielle (porteur de sens)
  afin qu'il puisse s'engager plus avant dans une certaine direction.


COPYRIGHT © 2009 - 2022
DI ROSA Raymond - Psychologue Metz-Sablon

Dernière mise à jour :
Mercredi 4 Mai 2022
 
PSYCHOLOGUES METZ